BRÈVE – Anxiolytiques: benzodiazépines et risque d’Alzheimer

anxiolytiques

Anxiolytiques de type benzodiazépines

Une première étude vient de rechercher précisément l’influence des différentes classes de benzodiazépines (anxiolytiques) sur l’augmentation des risques de maladie d’Alzheimer. Cette étude a été menée par Shash, Kurth et coll. et publiée dans Alzheimer’s and Dementia en novembre 2015.

Cette étude visait à comparer les effets des anxiolytiques de types benzodiazépines à élimination rapide et celles des benzodiazépines à élimination longue. Les benzodiazépines sont prescrits à environ un tiers de la population française des retraités, et parfois uniquement à cause de troubles du sommeil…

Le résultat est alarmant et sera sans-doute vérifié par de futures études. Les benzodiazépines à demi-vie longue, qui sont éliminées beaucoup plus lentement accroissent le risque de maladies d’Alzheimer de 60%!!! C’est le cas du Lysanxia, du Lexomyl, du Valium ou du Tranxène pour les plus connus…

Ne serait-il pas plus sage de conseiller à ces patients de se passer de ces anxiolytiques, et  de commencer par des méthodes plus naturelles? Par exemple une grande infusion de camomille ou quelques gouttes d’huile essentielle de lavande le soir peuvent être d’un grand secours…

 

2 Comments

  • perrot

    Reply Reply 22 janvier 2016

    certaines infusions un peu « plus corsées » sont proposées en pharmacie, et l’homéopathie ????

    • Jean-Philippe

      Reply Reply 23 janvier 2016

      Bonjour et merci de votre commentaire.
      Effectivement, il existe aussi des solutions homéopathiques, telles que Gelsemium, Staphysagria, Nux Vomica, etc… Mais l’utilisation de ces remèdes est vraiment dépendante de votre tempérament, de vos habitudes de vie… C’est probablement la méthode de soin naturel qui est la plus personnalisée, c’est donc celle qui réclame le plus l’intervention d’un thérapeute en chair et en os!

Leave A Response

* Denotes Required Field