Entorses récidivantes, lumbago à répétition… Voici le secret pour éviter les rechutes !

simplement santé avoir une bonne proprioception

 

 
Regardez bien cet éléphant ! Il ne tombera pas de la corde… Et vous savez pourquoi ? Il a une excellente proprioception !
PRO-PRIO-CEPTION… Encore un mot barbare ! Et pourtant, cette « chose » gère votre corps à votre insu, toute la journée, tous les jours, toute la vie. On peut résumer ça par « perception du proprio »…
Et le propriétaire de votre corps, c’est qui ? C’est vous ! C’est donc VOTRE perception de VOTRE corps… Entrons un peu dans les détails.

 

 

A la fin de cet article, je vous offre 25 exercices en vidéo.

N’hésitez pas, c’est cadeau…

 

Laissez-moi vous présenter Pierrick… Ce sportif d’une trentaine d’année joue au foot depuis ses 6 ou 7 ans. Il y a quelques années (une dizaine…), je le vois boîter avec la cheville raide, coincée par une attelle. Il m’explique qu’il vient de se faire une entorse de la cheville, le truc idiot, au foot évidemment…

Je lui demande bêtement : « c’est la première ? »… Et là, stupéfaction ! Pierrick me répond spontanément : « Euh… non ! c’est la 17ème. J’en ai eu 10 d’un côté, et 7 de l’autre ! »  Obligé de m’asseoir… Comment peut-on avoir 17 entorses de cheville en moins de 20 ans de sport ? MAUVAISE PROPRIOCEPTION… Le pire c’est qu’il n’a jamais eu de rééducation de ses chevilles avant que je lui conseille d’aller voir un kiné, à l’occasion de cette 17ème entorse. Alors, comment croire que ça ne récidiverait pas ?

 

Êtes-vous bien conscient(e) de votre corps ?

Désole de vous le dire mais NON… et encore NON !  En fait vous n’avez conscience que d’à peine 10% de ce qui se passe dans votre corps. Çà vous étonne ? OK… Réfléchissez une minute.

A cet instant précis, alors que vous lisez mon article, vous devez penser à

  • faire battre votre cœur
  • à respirer
  • à garder les yeux ouverts
  • à lutter contre les bactéries ennemies qui s’attaquent à vous
  • à digérer ce qui se trouve dans votre estomac ou dans votre intestin
  • à contracter vos sphincters pour ne pas uriner voire plus
  • à gérer votre température corporelle… Je continue ?

Pensez-vous qu’il reste une petite place dans votre cerveau pour vous concentrer sur la lecture de cet article ? On est bien d’accord que non. La solution, vous l’utilisez déjà.  Comme je vous le disais plus haut, vous n’avez conscience que d’environ 10% de ce qui se passe dans votre organisme. Et sur ces 10%, vous en gérez encore une bonne partie automatiquement sans réfléchir…

Par exemple, lorsque vous avez froid, vous allez réaliser consciemment que vous avez froid, mais vous n’allez pas vous dire : « Allez, je vais me mettre en boule, je vais frissonner pour fabriquer de la chaleur, je vais réduire le diamètre de mes vaisseaux sanguins pour garder cette chaleur… » Tout ça se fait automatiquement, sans réfléchir.

 

Alors, c’est quoi la proprioception ?

Je vous disais tout à l’heure que c’est la « perception du proprio » de son propre corps… En clair, c’est la gestion automatique de la position dans l’espace de votre corps : jambes, bras, tête, dos…

Tout ceci est possible grâce à de nombreuses boucles du système nerveux entre les ligaments, les muscles, les capsules articulaires… et la moelle épinière voire le cerveau pour la partie consciente. Par exemple, si vous marchez sur une plage, votre pied et votre cheville s’adapte au relief du sable qui est instable. C’est inconscient, vous pouvez discuter en même temps, votre pied se tord pour que vous puissiez garder l’équilibre.

Maintenant, si vous courez dans la rue pour avoir votre bus et que vous vous foulez la cheville en descendant du trottoir, vous n’allez pas forcément tomber mais vous aurez bien conscience que votre pied s’est tordu plus loin qu’il n’aurait du… Va falloir serrer les dents pour attraper votre bus quand même !

 

Quel est l’intérêt d’une bonne proprioception ?

Eh bien l’intérêt c’est justement de ne pas se blesser ! En clair, si vous avez une bonne proprioception, vos articulations seront capables de réagir efficacement, même dans les situations d’urgence. Celles-ci sont très fréquentes  et peuvent être très douloureuses… Quelques exemples :

  • L’entorse de la cheville de Pierrick est l’une des situations les plus fréquentes. Si vos articulations réagissent efficacement, vous subirez une petite torsion mais pas de véritable entorse… Pas de grosse douleur le lendemain, pas d’attelle, pas besoin d’huile essentielle de gaulthérie, de crème à l’arnica ou d’anti-inflammatoires allopathiques. Juste une petite gêne pendant quelques jours à chaque fois que vous accélérez le pas. Bonne proprioception.
  • Autre situation : affalé dans votre canapé en fin de journée, après une dure journée de labeur, il vous prend une irrésistible envie de bâiller à vous décrocher la mâchoire. Et là, stupeur ! Votre bouche ne se referme pas, une immense panique vous envahit. Direction les urgences pour se faire manipuler la mâchoire. Mauvaise proprioception.
  • Troisième exemple : vous soulevez un pack d’eau du coffre de votre voiture. Le poids de 9 kg est parfaitement gérable, vous êtes un costaud de 80kg… Mais voilà ! Votre voiture est garée à côté d’un arbre. Et en ce début de printemps, le pollen soulevé par le vent vous vient aux narines. « ATCHOUM » ! Suivi de « CLAC » au niveau de votre colonne vertébrale… Violente douleur en bas du dos. Impossible de garder le pack d’eau, vous le lâchez. Impossible aussi de vous relever. Vous regagnez votre canapé, le même que tout à l’heure, courbé en deux. Moralité ? Le canapé est très mauvais pour la santé. Mais non, je rigole ! Quoique, pas tant que ça… Mauvaise proprioception.
  • Allez un dernier exemple pour la route ! Vous jouez à vous faire des passes à la main, avec une balle ou un ballon, avec un gamin. Lui s’amuse tellement qu’il s’emballe et vous lance la balle plus haut que les fois d’avant. Mais vous, vous êtes un battant ? Vous n’allez sûrement pas laisser passer cette balle au-dessus de votre tête : vous allongez alors votre bras pour la récupérer. Le problème c’est que vous étirez votre bras plus qu’à l’accoutumée, à tel point qu’une grosse gêne se manifeste dans l’épaule et que vous interrompez le jeu. Je vous garantis que vous dormirez mal cette nuit, quand l’épaule se sera refroidie et que l’inflammation sera bien installée… Vous vous réveillerez vers 2 ou 3 heures du matin, c’est sûr ! Mauvaise proprioception. (Au passage, si cette douleur vous réveille cette nuit, passez de l’huile essentielles de gaulthérie diluée dans une huile végétale, puis appliquez de la glace pendant 20minutes)

Je pense que ces quelques exemples vous rappellent des situations que vous ou votre entourage avez vécues. Je pense aussi que vous partagez mon avis : on n’a pas envie de revivre ça.

La solution ? Travailler sa proprioception.

 

Mais alors, comment on améliore sa proprioception ?

 

(A la fin de cet article, je vous offre 25 exercices de proprioception en vidéo.

N’hésitez pas, c’est cadeau…)

 

Eh bien, le seul moyen est de faire des exercices qui se rapprochent des situations de risque. J’ai déjà donné quelques exemples dans ma première vidéo sur Youtube.

Ces exercices se font naturellement au cours de la pratique sportive. Les sportifs finissent par améliorer leur proprioception, de façon naturelle (sauf Pierrick !) . C’est une des raisons qui rendent le sport si bénéfique.

Mettez par exemple, un jeune de 20 ans habitué des jeux vidéos, qui ne pratique jamais de sport, sur un terrain de foot ou de handball. Mettez en face un jeune sportif de même gabarit et même âge, et faites leur commencer la partie. Le premier tombera plus souvent. Et surtout il tombera plus lourdement, augmentant son risque de blessure…

Le sportif lui, plus agile et aux réflexes plus aiguisés, ne tombera pas ou tombera avec plus de légèreté avant de se relever rapidement et de repartir. Mais, sportif ou pas, lorsque une articulation ou un muscle subit un traumatisme, il faut rééduquer votre membre chez un kiné, dès la première fois. Et si personne ne vous prescrit de séances de rééducation avant la 17ème blessure, vous avez le droit de demander !

Ne choisissez pas le kiné qui vous planque dans une salle avec des électrodes et le journal « L’Équipe », non… Vous avez besoin du besogneux, celui qui va tellement vous faire transpirer qu’il faut essorer le T-shirt avant de le remettre dans le sac.

Maintenant j’ai deux bonnes nouvelles:

  • la première: il n’est pas indispensable de faire du sport pour améliorer sa proprioception. Ceci est possible à tout âge, avec peu de matériel (c’est à dire que vous pouvez le faire à la maison). Certains exercices peuvent être faits seuls, mais d’autres nécessitent un partenaire.
  • la deuxième: je vous offre sur un plateau des exercices à faire chez vous pour travailler la proprioception. Vous ne vous étalerez plus sur la chaussée à chaque fois que vous avez mal estimé la hauteur de la chaussée. Vous ne vous bloquerez plus le dos en ramassant un mouchoir en papier de 10 grammes à vos pieds… Profitez-en, c’est gratuit !

 

rééducation de la cheville, rééducation de l'épaule, proprioception du dos

 

Leave A Response

* Denotes Required Field