Constipation: attention danger!

La constipation et ses dangers

La constipation est anodine, pensez-vous? Vous-même ou une personne de votre entourage en souffre. Mais voilà on s’habitue… On finit par ne plus s’en occuper. Parce que c’est de famille, parce que c’est pareil pour les copines, parce que le médecin vous écoute à peine… Jusqu’à ce votre corps se fâche ! Et là, attention les dégâts.

Mais d’abord, c’est quoi la constipation ? Eh bien, c’est tout simplement lorsque vous n’évacuez pas suffisamment vos déchets. Oui mais c’est quoi suffisamment ? OK, sans rentrer dans les détails, vous devez y aller TOUS les jours, et POUR DE VRAI ! Là, c’est clair ?

Une fois tous les 3 jours, ce n’est pas normal. Rester assis sur le trône pendant 30 min en lisant la dernière BD sortie à la Fnac pour faire la même chose qu’une chèvre, ce n’est pas normal non plus. Bof, pas grave puisque tout le monde s’en fout !

La constipation touche principalement les femmes. C’est injuste, mais c’est un fait. Vous n’avez pas forcément la main sur le côté hormonal ou métabolique de votre constipation. Mais, Mesdames, c’est parfois votre pudeur qui en est la cause. Le refus d’aller aux toilettes dans les lieux publics par exemple vous fore à vous retenir. Vous allez inhiber le péristaltisme, c’est à dire la contraction de votre gros intestin qui permet d’éliminer les déchets. Les hommes, moins pudiques, ne se posent pas de questions.

Mais, pourquoi je vous dis qu’il y a danger ? Est-ce que je m’affole pour rien ? On va quand-même essayer de faire le tour de ce que vous risquez si vous ne faites rien… en commençant par le moins méchant.

La constipation va toujours en s’aggravant :

Tout simplement, votre colon ou gros intestin est un muscle. Il se contracte pour faire progresser les déchets vers la sortie. Si ceux-ci s’accumulent dans le rectum ou dans un angle colique, ils forment un bouchon qui va obliger le colon à se contracter plus fort pour lutter contre (Les angles sont les virages du colon dans l’abdomen, il y en a 4 principaux dont deux proches de la sortie).

Comme tous les muscles, il peut augmenter sa contraction épisodiquement. Mais si vous lui demandez de renouveler cet effort tous les jours, vous n’avez vraiment pas de cœur. Épuisé, il va être de moins en moins efficace. Et la constipation s’aggrave.

Le problème c’est que le colon a une membrane qui absorbe encore certaines choses qui se trouvent dans les selles. Notamment l’eau. Et si les selles se dessèchent trop, elles ne glissent plus dans le colon et la constipation s’aggrave aussi pour cette raison. Quand tout va mal, ça peut aller jusqu’à l’occlusion intestinale.

Le mal de dos :

« D’accord… Je vois pas le rapport ! » me diront les plus sceptiques.  Et pourtant, il y en a un direct. La constipation est une pathologie du colon . La pression dans celui-ci va augmenter, votre ventre va se dilater et vous allez augmenter votre cambrure, c’est mécanique ! La lombalgie est là. Anti-inflammatoire, décontractant musculaire et paracétamol à l’apéro.

Et puis au fil des ans, la cambrure augmentée va écraser vos disques intervertébraux et augmenter leur usure. Si vous vous acharnez, sur le long terme, on peut même apercevoir une hernie discale… A vous de voir.

usure due à la constipation

(Droit d’auteur: woodoo007 / 123RF Banque d’images😉 Une constipation chronique peut à terme entraîner une usure de certains disques intervetébraux.

Les problèmes liés aux poussées excessives (c’est déjà moins drôle):

Lorsque vous êtes constipé(e), vous poussez plus fort aux toilettes. Malheureusement, cet effort de poussée excessif peut entraîner un problème de descente d’organes avec incontinence. Dans les cas graves, le traitement sera chirurgical.

Il peut aussi entraîner des problèmes d’hémorroïdes. Les veines du rectum vont se dilater et devenir particulièrement douloureuse lors de la défécation. Vous pouvez aussi avoir alors de petits saignements. Un autre problème des poussées excessives est le risque de fissure anale.

Lorsque la constipation est très sévère, il y a des risques d’ulcères intestinaux. Les selles très sèches donc dures, vont comprimer la muqueuse de l’intestin et l’écorcher. Il peut y avoir des torsions du sigmoïde. Cette partie est la dernière partie du colon avant le rectum. Pour finir, l’accumulation de selles dans le colon qui s’épuise provoque sa dilatation qu’on appelle « mégacolon ».

Colon et constipation

Droit d’auteur: eraxion / 123RF Banque d’images; La constipation peut entraîner une dilatation du colon.

Intoxication et septicémie :

Nous voilà arrivés au pire. Plus haut, je vous disais que la muqueuse du colon absorbait certaines choses contenues dans les selles et notamment l’eau.

Le problème, vous l’avez compris, c’est que la poussée du colon s’épuise. Ensuite il perd toute efficacité et se laisse dilater. Sa membrane est constituée de molécules qui agissent comme les mailles d’un filet. Si vous tendez un filet, les mailles s’écartent. Là, il y a un problème ! Les toxines destinés à être rejetées vont pouvoir facilement s’engouffrer dans la brèche. Vous vous en doutez, après avoir traversé la muqueuse intestinale, ces toxines vont rejoindre la circulation sanguine.

Localement, ce sera une infection de l’intestin. Les cas simples seront gérés par des antibiotiques. Si c’est plus grave, on opère : on ouvre et on vous enlève le bout de l’intestin qu’on ne peut pas sauver ! Mais si l’infection par les toxines se répand dans tout l’abdomen ou tout l’organisme, c’est une septicémie ! Cette pathologie est gravissime. Elle doit être diagnostiquée au plus tôt car le risque de décès est réel.

A l’origine, de quoi parlions-nous ? Juste de constipation, ce dont (presque) tout le monde se fout. Sans faire de généralités, les personnes souffrant de constipation que je connais finissent presque toutes par baisser les bras, après avoir essayé les laxatifs du médecin, ou des trucs et astuces partagés par le bouche à oreille, sans succès.

Pourtant des solutions existent. Mais il n’y a pas UN médicament magique sur le long terme ou UNE habitude capable de venir à bout de votre constipation chronique. Il faut changer plusieurs habitudes, au niveau alimentaire, respiratoire, s’autoriser à aller aux toilettes n’importe où pour respecter ce besoin primaire. C’est une auto-éducation à adopter ! Je vous en reparlerai dans un prochain article.

 

Dites-moi dans les commentaires ci-dessous si vous pensiez que la constipation pouvait avoir de telles conséquences? Si vous connaissez quelqu’un qui en souffre, allez-vous l’inciter à traiter son problèlme de constipation?

2 Comments

  • PERROT Gene et Gégé

    Reply Reply 17 octobre 2015

    article super intéressant, et oui certains médecins vous diront que 3 jours sans aller à la selle, c’est pas grave… je ne suis pas d’accord non plus, on vide bien nos assiettes après chaque repas, notre poubelle de cuisine chaque jour…on devrait faire la même chose pour nos intestins… ce que je fais si un jour ça « coince » : pruneaux 2 ou 3 avt le repas, boire un verre d’eau chaque heure, manger les fruits avant les repas, réduire le chocolat…..pour l’instant ça marche et depuis des années….lors d’un cours antistress, on nous donnait également le conseil de « remplir d’air nos intestins » par la respiration, et faire « passer » l’air des poumons aux intestins, cela faisait « travailler » les intestins….mais bon, la technique n’est peut être pas bien expliquée ; encore merci pour ces explications qui nous donnent à réfléchir sur « notre santé »…..

Leave A Response

* Denotes Required Field