Pourquoi les Végans me donnent envie de vomir… et pourquoi je leur dis merci !

 

Attention, pour savoir vraiment pourquoi les végans me donnent envie de vomir, lisez l’article jusqu’au bout !

Désolé pour le titre un brin provocateur, (c’est vrai que j’y vais un peu fort) mais je tenais vraiment à vous dire ce que je pense de ce sujet qui divise beaucoup… Et là, il y a deux hypothèses :

 

1ère hypothèse :

Vous êtes végan ou vous les approuvez, et vous vous dites : « Mais c’est qui ce co…ard qui écrit un titre pareil ? Encore un bouffeur de viande qui adore faire griller les saucisses en sirotant du pastis… »

 

Oui, j’aime le pastis (en été)…

 

2ème hypothèse :

vous êtes anti-végétariens, vous vous dites que les végans n’ont rien compris à la vie : « Tous ces prétentieux qui se jettent dans cette nouvelle mode se privent des plaisirs de la bonne chair. Qu’ils fassent leur pénitence, moi, j’ai envie de vivre ! »

 

Plusieurs artistes, écrivains, blogueurs, Youtubeurs, anonymes… relaient les vidéos de l’association L 214 depuis quelques temps maintenant. Si vous êtes présents sur les réseaux sociaux, ça n’a pas du vous échapper!

 

Mais au fait, pourquoi ce nom de code, L 214 ? Des concurrents de « Bond 007 » avec leurs caméras cachées dans la abattoirs ?

Non, c’est plus pragmatique que ça… L 214, c’est un article de loi du code rural, publié en 1976, dans lequel les animaux sont décrits pour la première fois comme des êtres sensibles.

Art L214-1 : « Tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce.

 

 

J’ai eu 41 ans il y a quelques jours, et j’ai eu la chance de ne passer que 2 années de ma vie dans un appartement. Ce qui veut dire 39 ans dans une maison, avec un jardin… Et qu’est-ce qu’on met souvent dans un jardin ? Des chats, des chiens, certains mettent des poules,  des lapins… des chevaux quand il y a beaucoup de place.

Personnellement, je me contente des chats et des chiens… Je ne suis pas fan de la ménagerie à la maison.

J’ai eu 7 chats et 2 chiens. Actuellement, nous avons à la maison une chatte pensionnaire, nommée Léia par mon fils fan de Star Wars ! Pas spécialement affectueuse, c’est le moins qu’on puisse dire… Elle a la griffe facile.

Elle n’a pas non plus la coiffure de la princesse originale du film… Mais elle respire, elle dort, elle mange, elle boit, elle joue… juste comme mes gosses !

 

… Si elle nous faisait des petits, et qu’on me demandait de les euthanasier, j’en serai bien incapable !

… Si on me demandait de tuer et dépecer un agneau, et qu’ensuite on me propose de confectionner moi-même mes merguez… tout pareil ! Je laisserai l’agneau s’échapper, et tant pis pour les merguez ! (Je ne garderai que le pastis…)

… Si on me demandait de tuer un porc et de confectionner le jambon que je mets dans les sandwichs de mes enfants lorsqu’ils partent en pique-nique… je leur glisserai du tofu à la place et je leur dirai : « Tais-toi et mange ! Tes arrière-grands parents c’était pas du tofu, mais c’était pareil il y a 70 ans, pendant la guerre… »

 

 

Mais la viande est indispensable pour notre santé !

Aaaaah, l’éternelle rengaine !

On lisait partout jusqu’à très récemment que seule la viande nous permettait de nous fournir en acides aminés essentiels. Nous fabriquons nos protéines constitutives à partir d’acides aminés que nous savons aussi fabriquer, sauf les acides aminés essentiels que nous sommes obligés de trouver dans notre alimentation…

Mais voilà…

La rumeur selon laquelle seule la viande nous fournirait les acides aminés essentiels est fausse. En associant différents aliments végétaux au cours d’un même repas, nous n’avons aucune carence.

L’idéal est d’associer notamment céréales et légumineuses lors d’un même repas. Les céréales que nous consommons chez nous (avoine, blé, orge, millet…) font l’affaire, mais nous assimilons mieux encore les protéines issues des dérivés du soja par exemple (tofu, tempeh, seitan…). Pensez aussi à goûter le quinoa, le boulgour, etc… on en fait des plats savoureux !

Associez des haricots, fèves, lentilles, pois chiches, etc… et vous n’aurez aucun problème de carence !

Alors faut-il devenir végan ?

 

Et votre corps, lui, il en pense quoi ?

Un autre indice qui joue en faveur des végans, c’est tout simplement la physiologie, notre propre fonctionnement naturel.

L’homme est omnivore… Omni veut dire tout, donc vous mangez de tout : viande, poisson, végétaux…

OK, mais qu’est-ce qu’on en a à faire ? Et bien, c’est simple…

 

Votre intestin d’omnivore mesure environ 7 mètres de long, comme celui des herbivores… c’est à dire des animaux végétariens ! Or celui des carnivores stricts ne mesure qu’entre 1,20 et 1,30 mètre.

Donc vous, végan ou viandard, ressemblez davantage aux herbivores qu’au carnivore. La raison est simple : l’intestin de 7 mètres nous permet de garder les aliments plus longtemps et donc d’extraire tous les nutriments dont nous avons besoin !

Moralité ? Vous n’êtes pas obligé de manger de la viande. Si vous décidez de vous en passer, votre intestin vous le permet tout à fait !

 

Deuxième indice physiologique :

De nombreuses associations professionnelles de nutritionnistes ont démontré par le biais de plusieurs études que la consommation excessive de viande est néfaste pour notre santé.

En effet, la stagnation de la viande dans notre intestin long et sinueux entraîne une putréfaction, accompagnée d’une accumulation d’acide urique dans l’organisme. Or, pour tamponner cette acidité, notre organisme va puiser dans nos réserves de minéraux et fragiliser entre autres : cheveux, ongles, dents, tendons… et os ! 

Et oui !!! Continuez à vous goinfrer de viande midi et soir et l’ostéoporose vous guette ! Vous n’aurez plus qu’à vous goinfrer de laitages pour ne pas vous casser dès que vous marchez… comme le veut la coutume médicale (et surtout les campagnes de pub du lobby laitier!).

Et comme de nombreuses études ont démontré que la consommation excessive de viande augmente aussi les risques cardio-vasculaires de façon très importante, vous savez maintenant que cette viande n’est vraiment pas votre premier médicament ! En excès, c’est plutôt un poison…

 

Parallèlement, j’ai aussi compris que les végans ont souvent une éthique bien supérieure à la mienne.

 

Voici quelques courtes vidéos explicatives pour vous aider à y voir plus clair, concernant quelques aliments de base de l’assiette française…

 

Concernant la viande :

Si vous pensez qu’on en fait tout un flan pour rien, et que Brigitte Bardot nous emmerde avec ses animaux, alors j’ai un cadeau pour vous, regardez cette vidéo (et je n’ai rien contre BB, je l’approuve à 100%): vous connaissez Rémi Gaillard, célèbre pour ses vidéos humoristiques sur YouTube ?

(Âmes sensibles, s’abstenir !)

 

 

Ouf, il reste le poisson !

Et oui, on le sait maintenant, le poisson est bon pour la santé. Les poissons gras notamment sont pleins d’acides gras Oméga-3, très précieux dans la prévention de nombreux cancers !

Les poissons gras ? Harengs, sardine, anchois et autres saumons… Tiens d’ailleurs, vous aimez le saumon ?

Alors regardez ça :

 

 

Les laitages :

Allez, vous avez de la chance, vous ne mangez que des laitages. Vous avez raison, vous n’êtes donc pas mêlé à la maltraitance des animaux. Pour vous rassurer, voici une vidéo pour vous :

 

 

Et les œufs alors ?

Ils sont riches en protéines, et vous qui ne mangez plus de viande, vous souhaitez éviter les carences ? Les œufs sont une excellent source nutritive.

Cette vidéo est pour vous :

 

 

OUI !

Voilà pourquoi les végans m’ont donné envie de vomir en diffusant ces vidéos ces derniers mois…

Et oui, c’est une sorte d’électrochoc.

Ma décision ? Devenir végan ! En tout cas, commencer par faire des efforts quotidiens pour diminuer ma consommation de produits animaux, pour me défaire de cette alimentation surtout culturelle…peut-être lentement mais sûrement ! Jusqu’à les supprimer complètement dans quelques temps, j’espère…

Et vous ? Vous sentez-vous concernés par ce qu’on nous apprend sur le contenu de nos assiettes ces derniers temps ?

Allez-vous changer quelque chose ? Pour vous, pour les animaux… pour nos enfants ?

 

 

N’hésitez pas à me dire ce que vous pensez de tout ça, et à partager cet article avec vos amis. Que vous soyez d’accord ou non, que vous vous sentiez concerné ou pas, tout le monde doit être informé !

6 Comments

  • perrot

    Reply Reply 5 juillet 2016

    super article avec un peu d’humour….mais les végans te répondront que les laitages font souffrir également les animaux car « on » leur demande de produire tellement de lait qu’elles (les vaches) sont inséminées à « tour de bras » (véridique) et que les pauvres n’en peuvent plus, et que leurs bébés leur sont retirés 48 heures après…. demandons aux femmes leur avis ??? on connaît aussi les « vaches hublots »???……les végans te parleront également de la B12….mais il existe des « cachetons spéciaux pour les carencés, il y a aussi la spiruline qui contient vit A,B et aussi la B12…elle contient aussi des enzymes, de l’anthraquinone , des minéraux et oligoéléments,…..Riche en fer elle en contient 12 fois plus que les lentilles, 40 fois plus que les épinards, et son fer est plus assimilable que celui de la viande, elle contient autant de calcium que le lait de vache, 20 fois plus de bêta-carotène que la carottes…..et le fromage « ail et fines herbes » Sojami (tafu lactofermenté riche en protèines et oméga 3, les grinioc aux saveurs originales (ex bananes-millet) , saupoudrer sa salade avec du GOMA-SIO (23.2g de protéines et 9.8 g de fibres pr 100g) (sésame et sel de mer séché au feu de bois et meulé à basse température ….. Voilà, plein de choses très sympas chez les mangeurs végans, pleins de nouveautés, attention à l’arrivée du maïs ogm,
    Sans oublier que les élevages intensifs consomment énormément de céréales et de l’eau, qui serviraient à nourrir les personnes qui meurent de faim, sans oublier non plus que la viande servie dans les assiettes sont bourrées d’ogn, d’antibiotiques,et de toutes les saloperies qu’on leur donne pour produire plus, sans oublier bien sûr le stress d’être enfermées, attachés, les uns sur les autres , maltraités…….voilà un sujet qui passionne énormément …… Merci pour cet article qui peut être une ouverture pour un grand débat !!!!! Merci aussi d’être conscient de la maltraitance des animaux

    • Jean-Philippe

      Reply Reply 5 juillet 2016

      Merci pour toutes ces précisions intéressantes pour ceux qui s’intéressent à l’alimentation végane.

  • Jacques

    Reply Reply 5 juillet 2016

    ce que j’en pense? de la propagande de merde, faite par des extrémistes…

    en prenant comme exemple ce qu’il a de pire dans la maltraitance des animaux et des analyses pseudo scientifique (vous me faites rigoler à expliquer en quoi nous sommes plutôt des végétariens, alors que nos ancêtres les plus lointains, les singes, sont même cannibale)…

    même les termes choisis puent la propagande bas de gamme (viandard, bouffeurs…)

    J’ai compris que les Vegan n’ont aucune étique, et surtout bien moindre que la mienne…

    votre titre était exact, vous me dégoutez…

    • Jean-Philippe

      Reply Reply 5 juillet 2016

      Bonjour,
      Je m’attendais évidemment à avoir des commentaires un peu colériques, comme le vôtre. Néanmoins, merci de participer à ce débat qui concerne tout le monde, tant ça va bien au-delà de l’alimentation…
      Je vous rassure, je fais moi aussi (encore, pour l’instant) partie des « viandars » et « bouffeurs de viande » dont je parle. Le barbecue reste encore un plaisir…
      Mais ma réflexion personnelle va au-delà de mon assiette.

      Il semble évident qu’il y aurait de multiples avantages à être végan, à titre personnel, à titre mondial, et pour les animaux.
      Je ne dis pas que nous sommes végétariens, si c’était le cas, nous n’aurions sans-doute pas de canines… Nous sommes OMNIVORES, et notre organisme peut manger de la viande. Celà dit nos ancêtres dont vous parlez n’ont sans-doute pas mangé de la viande avant d’avoir fabriquer des outils permettant de chasser, tuer, dépecer… Les premiers hommes ne mangeaient donc vraisemblablement pas beaucoup de viande, c’est le moins qu’on puisse dire !

      Quant à l’éthique, c’est aussi un vaste sujet. Nous, mangeurs de viande, méprisons souvent la vie animale pour le seul plaisir de nos papilles gustatives.
      Personnellement, très attiré par l’alimentation végane, je me pose quand même cette question (éthique !): si on supprime l’élevage, l’abattage, le transport et la vente de tous ces produits animaux, quid de tous les emplois que ça représente ?
      Et oui, (futur végan) et… éthique, c’est possible.

  • Tommie

    Reply Reply 5 juillet 2016

    Merci. Vegane depuis 1 an environ.
    Tu peux aussi ajouter que c est meilleur pour la planète et que ça permettrait de nourrir toute l humanité (à condition de ne pas voler les terres aux peuples et de partager).
    En plus c est économique si on n achète pas de produits tous faits, donc on peut acheter du bio.
    N hesite pas à venir sur les groupes veges/vegans, c est bien pour y trouver les informations nutritionnelles des aliments, les recettes, et plein d infos.
    Bienvenu dans notre monde sans cruauté.

    • Jean-Philippe

      Reply Reply 5 juillet 2016

      Merci Tommie, il est très probable que je m’intéresse de plus en plus prêt à l’alimentation végane… Je suis un animal, et ne souhaite pas être mangé !

Leave A Response

* Denotes Required Field