La Kinésiologie pour faire le lien entre corps, esprit et âme…

kinésiologie

Pour cette première session de Paroles d’Experts, je suis allé à la rencontre de Jocelyne Marcon, qui pratique la kinésiologie dans la région de Montpellier. En parallèle de sa carrière d’infirmière en libéral, elle s’est formée à cette technique voilà 20 ans. Aujourd’hui, Jocelyne partage avec nous les bienfaits de la kinésiologie…

 

Bonjour Jocelyne, et merci de m’accorder cette interview.

Bonjour à vous, et merci de votre intérêt.

Tout d’abord, pouvez-vous nous présenter rapidement votre parcours professionnel s’il vous plaît? Comment vous êtes-vous décidée à vous former à la kinésiologie?

Je suis Infirmière Diplômée d’État depuis janvier 1980. J’ai exercé toute ma carrière jusqu’à ce jour en libéral. Cette pratique de mon métier convient très bien à mon besoin d’indépendance et de liberté.

En 1995, mon désir de voir évoluer ma pratique m’a porté vers les médecines alternatives et les techniques de développement personnel. J’ai commencé une formation en kinésiologie à Paris.

A ce jour, vous consacrez-vous uniquement à la pratique de la kinésiologie, ou est-ce que vous continuez les soins infirmiers en parallèle?

Pendant plusieurs années, je me suis consacrée à la kinésiologie en libéral et à la formation au sein de l’école où j’avais été formée.

A ce jour, j’ai quitté définitivement Paris et l’école, et j’ai ouvert un nouveau cabinet infirmier à Juvignac, dans la banlieue de Montpellier,  depuis 2011. Je pratique toujours la kinésiologie en clientèle privée, notamment au sein d’un centre de yoga à Montpellier.

Pouvez-vous nous expliquer ce qu’est exactement la kinésiologie? Quels sont ses principes, quel est son mode de fonctionnement?

Eh bien, grâce au test musculaire, son principal outil, la kinésiologie fait appel à la mémoire du corps et établit avec lui un dialogue direct. Son but : dénouer nos blocages énergétiques et émotionnels, et permettre à la personne de se libérer du stress lié aux « accidents » de la vie.

Elle permet d’améliorer les difficultés d’apprentissage par le « brain gym », les douleurs physiques par le « touch for health » et le stress émotionnel avec les outils du « three in one concept ».

Donc vous agissez sur les trois facettes de l’individu : l’esprit qui permet la réflexion et l’apprentissage, le physique pour retrouver du confort dans son corps, et l’âme pour l’aspect émotionnel?

Oui, c’est ça… Les trois outils à ma disposition permettent effectivement d’interagir sur ces trois dimensions.

Et dans vos séances, est-ce que les trois aspects sont indissociables? Vous êtes obligée d’intervenir sur chacune des facettes,  ou est-ce que certains traitements ne portent que sur l’une ou l’autre?

Il faut bien comprendre que lors d’une séance la phase la plus importante est la définition précise de l’objectif de la personne. Puis, pour que cet objectif soit le mieux ciblé possible, je teste avec quel outil je vais pouvoir aider à la correction du problème.

Dans quels cas êtes-vous amenée à pratiquer la kinésiologie? Quelles sont les problèmes auxquels elle apporte  les meilleures solutions?

Le panel de personnes concerné par ces outils est large et varié : les enfants de la naissance à l’adolescence pour les apprentissages,  ainsi que les difficultés d’attention ou d’adaptation au changement. Mais les adultes confrontés à des difficultés relationnelles, professionnelles ou comportementales sont aussi concernés.

Alors, concrètement, comment se déroule une séance de kinésiologie? Combien de temps dure-t-elle?

En fait, je commence une première séance par un interrogatoire de la personne sur les grands évènements de sa vie, les parents, la fratrie, les maladies connues, les décès de proches, le conjoint, les enfants etc… et j’insiste sur la naissance, la grossesse, les difficultés (ou pas) lors de l’accouchement. Mon référentiel englobe le travail de Stanislas Groff sur les matrices périnatales.

Puis je définis l’objectif avec la personne et avec le test… Ensuite, je prends toutes les informations nécessaires pour éclairer la situation et les solutions pour en sortir.

Puis je teste les corrections, je les fais pendant la séance et la personne repart avec un protocole à suivre pendant quelques jours à la maison. J’ajoute aussi une ou deux fleurs de Bach. Je teste tout, bien sur…

En général, combien de séances faut-il pour que le patient ressente le changement attendu? Doit-il en refaire régulièrement pour stabiliser son résultat, ou le résultat est-il définitivement acquis?

Parfois une séance suffit, mais la plupart du temps il en faut plusieurs. La personne perçoit assez vite les changements et les facilités qu’elle peut retrouver.

Cette méthode thérapeutique semble encore méconnue. Y a-t-il des recherches scientifiques engagées sur sa pratique et où en sont-elles?

Cette méthode est très empirique et les référentiels sont très larges: ils touchent à la médecine chinoise, aux pratiques psycho-corporelles, psycho-motriciennes et comportementales. Les neurosciences commencent à mettre en évidence les effets de la kinésiologie, et à théoriser sur ce que le test musculaire révèle…

Oui, je vois… les ostéopathes rencontrent le même problème. Les patients disent que ça fonctionne, les praticiens disent que ça fonctionne, mais pour apporter des preuves scientifiques cartésiennes, c’est beaucoup plus difficile…
Comment envisagez-vous votre avenir professionnel?  Est-ce que la kinésiologie est une sorte d’aboutissement pour vous, ou gardez-vous l’envie d’évoluer, d’aller plus loin?

Je continue à enrichir mes connaissances sur la gestion du stress. Et la kinésiologie est tellement vaste que je ne sais pas si un jour j’en aurai fait le tour!!!

Vous exercez dans la région de Montpellier. Si une personne sur place souhaite vous contacter pour faire des séances avec vous, comment peut-elle vous joindre?

Les gens peuvent me joindre par téléphone, en me contactant au 06.80.74.37.97.

Jocelyne, je vous remercie de m’avoir accordé cet instant. Votre discipline m’intéresse beaucoup, car je pense que les gens ont besoin de retrouver leur unité, entre le corps et l’esprit.
Merci beaucoup !

1 Comment

  • PERROT Gene et Gégé

    Reply Reply 11 octobre 2015

    Merci pr cette interview très intéressante qui donne plein de renseignements sur la kinésiologie… ça donne envie d’essayer !

Leave A Response

* Denotes Required Field