Laitages: bons ou mauvais pour notre santé?

Laitages et santé

Les laitages toujours consommés par la population adulte continuent de faire polémique, chaque camp ayant ses arguments à présenter. Dans cet article, j’essaie de faire un peu la synthèse des informations actuelles que l’on peut trouver à ce sujet… Je vous invite à laisser votre avis dans les commentaires.

 

  • Les laitages et leurs bienfaits sont vantés depuis très longtemps déjà par l’industrie agro-alimentaire qui finance des campagnes de publicité, soit disant dans un but de « santé publique ». Vous connaissez le slogan par cœur : « les produits laitiers sont nos amis pour la vie ! »  Trois produits laitiers par jour. Sauf que… Les études scientifiques se suivent  et se ressemblent, prouvant toutes que la consommation excessive de laitages est (très) néfaste. Thierry Soucar, en 2007, a écrit le livre « Lait, mensonges et propagandes ».

 

Les laitages d’aujourd’hui ne sont plus ceux d’hier:

  • On sait tous que la population mondiale a explosé au cours du 20ème siècle, il a donc fallu passer à la production alimentaire de masse. La vache d’élevage français fournit aujourd’hui jusqu’à 6000 litres de lait par an, soit 5 fois plus que dans les années 1950 ! Ces vaches d’élevage sont aujourd’hui soumises à une grossesse chaque année, par insémination artificielle… Elle continue d’être traite pendant 6 ou 7 mois alors qu’elle est en gestation. C’est donc un lait particulièrement riche en facteurs de croissance qui est collecté ! Facteurs normalement destinés au veau en gestation !

 

  • Autrefois, on faisait bouillir le lait pour le stériliser, ce qui détruisait les facteurs de croissance devenus inactifs. Mais aujourd’hui, on utilise le mode de conservation dit U.H.T. (Ultra-Haute Température). Malheureusement, la durée de traitement (de 3 à 4 secondes) est insuffisante pour détruire les facteurs de croissance !
Laitages d'autrefois

Droit d’auteur: volff / 123RF Banque d’images;
Le lait actuel est très riche en facteur de croissance !

 

  • Problème : ces facteurs de croissance, qui ne nous sont pas destinés mais destinés aux bovins, vont avoir chez nous le même effet que chez nos braves vaches. Ils vont stimuler la reproduction et la croissance cellulaire, y compris celle des mauvaises cellules. Si une personne est porteuse d’un foyer cancéreux, la consommation excessive de laitages de vache, donc de facteurs de croissance, va stimuler la croissance de ce foyer, le rendant incontrôlable par le système immunitaire : le cancer va se développer.

 

  • Autre inconvénient des facteurs de croissance : ils sont indispensables pendant la croissance pour la construction du cartilage. En revanche, une fois la croissance terminée, leur excès crée un déséquilibre au niveau de ce cartilage, entraînant une arthrose plus précoce chez les gros buveurs de lait !
Laitages et hormones de croissance

Droit d’auteur: radiantskies / 123RF Banque d’images;
Un fort taux d’hormones de croissance est néfaste à l’âge adulte ! néfastes

 

La consommation de laitages dans le monde:

  • Les américains et les scandinaves, qui sont les plus gros buveurs de lait, ont les taux les plus élevées de diabète et d’ostéoporose.  Une étude, publiée en 2006 dans le New England Journal of Medicine, a démontré que l’apport important de calcium et de vitamine D pour prévenir l’ostéoporose n’avait qu’un effet limité. Elle a aussi montré que la meilleure prévention était une alimentation équilibrée tout au long de la vie, et la pratique d’une activité physique régulière tout au long de la vie et jusqu’à un âge avancé. Le calcium des fruits, légumes et légumineuses apportent le meilleur calcium, le calcium végétal, beaucoup mieux absorbé ( 50 à 75%) que le calcium des laitages animaux (30 à 35%).

 

  • Il faut donc diminuer la consommation de laitage. Pas plus d’un laitage par jour, quelque soit l’âge, contrairement aux 3 laitages recommandés par l’industrie agro-alimentaire !  Le régime alimentaire dit « méditerranéen » n’a plus à prouver ses qualités. Les consommateurs dont c’est le mode alimentaire vivent plus vieux, développent moins de cancers, de maladies neuro-dégénératives ou de maladies articulaires inflammatoires… Et vous savez quoi ? Leur ration quotidienne de laitage est statistiquement de : 1 portion !!! Étrange non ?

 

  • les laitages contiennent un taux de graisse élevé. Ce qui n’était pas un problème chez nos ancêtres car ils étaient nombreux à travailler dans les champs ou à exercer d’autres métiers très physiques… Aujourd’hui, nous sommes beaucoup plus sédentaires, et nous sommes obligés de nous inscrire dans des clubs de sport pour brûler ces graisses !

 

  • Consommés en excès, les laitages augmentent donc les risques de nombreuses maladies de civilisation, sans réduire l’ostéoporose:
    • obésité et diabète : arrêt des laitages aide à équilibrer le diabète et réduire les doses d’insuline car moins de pics de glycémie.
    • otites, angines, rhinites du petit enfant : arrêt immédiat laitages permet éviter antibiotiques
    • arrêt des laitages permet de rééquilibrer la flore intestinale. combiné avec la reprise d’une alimentation riche an fibres, permet de réduire ou prévenir maladie de Crohn, rectocolite, cancer digestif.
    • les symptômes de rhumatismes douloureux sont rapidement améliorés par l’arrêt des laitages.
    • Les récidives de cancers hormono-dépendants sont évitées en partie par l’arrêt des laitages.
    • Maladies neuro-dégénératives : certaines études ont montré que les excès de calcium augmentent les risques et les symptômes de la maladie de Parkinson.

 

  • Il faut reconnaître par ailleurs que le lait est riche en protéines de très bonne qualité. Celles-ci contiennent les acides aminés essentiels, ceux que notre organisme ne sait pas produire (le fainéant !). Mais il faut savoir que… le soja contient lui aussi les acides aminés essentiels. En revanche il ne présente pas tous les effets néfastes des laitages. Donc, vous pouvez avantageusement remplacer le lait de vache par une boisson de soja, de préférence bio, pour éviter les problèmes d’OGM. Mais ça, c’est un autre débat….

 

En conclusion, le lait présente de nombreuses qualités. Mais de nos jours, avec le mode d’élevage moderne et la production de masse, il présente encore plus de problèmes ! Et puis, regardez les vaches : une fois adulte, consomment-elles le lait qu’elles produisent ? Et non ! Elles boivent… de l’eau, la meilleure des boissons. Les laitages devraient être assimilés à un aliment plaisir, à consommer avec modération.

Je laisse le mot de la fin au Professeur Henri JOYEUX, cancérologue réputé, lors d’une interview sur BFM-TV.

 

Et vous ? Consommez-vous plus d’une portion de laitage animal par jour ?

Est-ce par goût, ou sur conseils de votre médecin, de professionnels de santé ?

Les infos de cet article remettent-elles en question votre point de vue sur les laitages ou pas du tout ?

Merci pour votre participation.

3 Comments

  • perrot

    Reply Reply 2 mars 2016

    les infos de cet article sont très intéressantes, fini le lait de vache pour moi, ce lait est fait pour les petits de la vache, pas pour les humains, et malheureusement ces pauvres vaches sont tellement exploitées et empoisonnées…. NON PAS DE LAIT DE VACHE, bcp de laits végétaux qui sont très bons…..

Leave A Response

* Denotes Required Field