L’arnaque des régimes !

Les régimes sont une arnaque

 

Régime Dukan, régime Montignac, régime adapté au groupe sanguin, régime hyper-protéiné… Stop ! Ces régimes sont voués à l’échec et utilisent la baisse de l’estime de soi, ou les paroles malheureuses de l’entourage pour nourrir de faux espoirs.
 

Pourquoi les régimes ne fonctionnent-ils pas ?

 

Tous ces régimes, qu’ils soient dits « restrictifs » ou « dissociatifs », jouent sur les interdits. On vous interdit tels aliments de manière stricte, ou certaines associations. Comme je l’écrivais dans l’article « 9 habitudes incontournables pour contrôler votre poids », les régimes sont nécessaires uniquement si votre médecin le décide dans le cadre d’une maladie métabolique, hormonale, digestive… Ou si vous souffrez d’une allergie ou d’une intolérance.

Si ce n’est pas votre cas, passez votre chemin devant les régimes, ils ne sont pas bons pour vous. Des médecins comme le Dr Arnaud Cocaul (Hôpital de la Pitié-Salpétrière – Paris) ou le Dr Laurent Le Chevallier (CHU de Montpellier) par exemple, voient en consultation de nombreuses personnes qui ont tenté plusieurs régimes sans succès. On les appelle désormais des patients, car à force de faire des expérimentations, ils sont entrés dans la maladie… Ni plus ni moins !

Au fil des privations, leur organisme s’est déréglé.

 

Quelles peuvent être les conséquences des régimes ?

 

Vous le savez, les personnes qui essaient de faire un régime craquent souvent avant la fin. Et une fois terminée l’épreuve de torture, les kilos reviennent souvent très vite. Il est fréquent d’en reprendre plus que ce qui a été perdu…

Même pendant les régimes, les effets peuvent ne pas être à la hauteur des attentes. Lors d’un régime hyper-protéiné par exemple, ces protéines en grande quantité vont être dégradées en peptides. Ceux-ci vont passer dans la veine porte et inhiber des récepteurs nerveux dans cette veine. Le cerveau va alors être stimulé par le nerf vague et enclencher la production de glucose dans l’intestin. C’est l’effet coupe-faim des régimes hyper-protéinés !

Mais ce glucose, si il n’est pas dépensé en totalité, va être stocké sous forme de… lipides. Autrement dit, du gras ! Il faut qu’on m’explique l’effet minceur là, car moi je ne comprends pas ! De plus en augmentant le taux de glucose qui circule, le risque de pré-diabète est accru ! Sans compter qu’un régime hyper-protéiné est une menace pour le système rénal.

A l’inverse, certains régimes préconisent de se passer de viande, de poisson, d’œuf (attention au cholestérol bon sang!)… sans compenser par d’autres aliments bien spécifiques riches en acides aminés essentiels. Ce sont les petites molécules qui nous permettent de fabriquer nos protéines mais que notre corps ne sait pas faire ! Ils sont donc obligatoirement apportés par l’alimentation. Les protéines sont indispensables ! Mais en quantité raisonnable: 20% de la ration alimentaire quotidienne suffisent, an mêlant protéines animales et végétales.

Que se passe-t-il dans ces régimes ? Eh bien, vous allez puisez dans vos réserves pour fabriquer le glucose dont vous avez besoin, notamment au niveau du cerveau. Puiser dans les réserves ? Super, c’est ce que je voulais !!!!

Oui mais attention, les réserves sont d’abord les muscles… Votre masse grasse n’est pas la première source que vous mobilisez. Vous allez vous dé-muscler et donc perdre une des principales sources de dépenses énergétique.  C’est alors que vous ressentirez une fatigue importante, qui peut vous rendre nerveux, irritable, anxieux… On parle aussi de troubles du sommeil, de difficultés à mémoriser, de chute de cheveux. Rien de bien réjouissant.

Certains régimes, trop faibles en fibres, vont entraîner des problèmes de constipation sérieux (Lire l’article sur les dangers de la constipation dans la rubriques maladie). Et on trouve autant de problèmes de santé qu’il existe de régimes!

 

Et après le régime ?

 

Après un régime, le corps menacé met en place des mécanismes de compensation pour se défendre. Si vous sortez d’un régime hypocalorique dans lequel il fallait réduire les apports en quantité, vous avez du affronter la sensation de faim… Votre corps s’en souvient !

 

Pour que ces privations ne se reproduisent plus, il augmente votre appétit et diminue au maximum les dépenses énergétiques en changeant les réglages hormonaux et cérébraux (c’est là que la maladie menace). Vous allez diminuer votre métabolisme de base, c’est à dire la quantité de calories que vous brûlez en regardant la télé, en mangeant ou en dormant… Et comme l’appétit a augmenté, c’est le double effet Kiss-Cool ! Prise de poids assurée !

La répétition des régimes semble donc être un facteur aggravant de l’obésité: tout le contraire de l’effet recherché !

Ces mécanismes de diminution du métabolisme de base étaient très utiles pour surmonter les grandes famines… Mais dans nos sociétés occidentales ou règne l’opulence, ils n’ont plus de raison d’être.

 

Au niveau psychologique, les régimes peuvent être terribles !

 

D’abord, ils jouent sur les interdits, entraînant donc des frustrations. Imaginez, vous êtes avec des copines. L’une d’entre elles est très fine, c’est sa morphologie… L’autre est rondelette mais s’en fiche, elle est bien dans son corps et en bonne santé. Vous, au milieu, suivez un régime pour plaire à Bébert qui vous a dit que vous aviez de trop grosses cuisses… Vos copines se paient une pâtisserie sous votre nez !

C’est inhumain et deux solutions s’offrent à vous !  Soit vous tenez bon, mais la prochaine fois, vous éviterez cette situation en refusant de sortir avec vos copines: le régime peut alors être un vecteur de dé-socialisation. Ou alors vous craquez… Mmmh, qu’elle est bonne cette pâtisserie !

 

 

Régimes

              Vous résistez ou vous craquez ?
         (Droit d’auteur: summer78 / 123RF Banque d’images)

 

Mais que penserez-vous de vous-même le soir, devant votre miroir ? Que vous n’avez aucune volonté, et que vous n’arrivez jamais à rien. Quelle parole positive ! Quel beau coup de main à votre estime de soi, déjà bousculée par les commentaires de Bébert… C’est donc une véritable punition !

Les régimes jouent sur ces problèmes d’image et d’estime de soi, réussissant à vous culpabiliser… ou à vous faire peur en évoquant les conséquences dramatiques au niveau de votre santé en cas de surpoids !

Mais bizarrement, aucune étude scientifique d’un de ces régimes de grande ampleur, menée sur plusieurs années, n’a été publiée dans un journal international de médecine avec un comité de lecture scientifique indépendant… Étonnant non ?

 

Quelle est la solution ?

 

Ne pas faire de régime ! Mais adopter une hygiène de vie raisonnée.

Après plusieurs études, on commence à y voir plus clair… On parle de régime crétois, ou régime méditerranéen, on parle de régime Okinawa, de régime paléolithique… Mais le mot régime est ici un abus de langage, ce sont des modes de vie. Ils ne sont pas compliqués et font des merveilles pour notre santé ! 😛 

Dans les grandes lignes, ils fonctionnent tous de la même façon.

  • les viandes rouges sont limitées et on préfère les viandes maigres. Les quantités de viande consommées sont faibles. (Et oui, à l’époque de nos ancêtres, il était fréquent de rentrer bredouille de la chasse…)
  • on consomme beaucoup d’aliments riches en oméga-3 . Poisson, fruits de mer, huile de colza, mâche…
  • on mange un peu de fromage sec à base de lait de brebis ou de chèvre… plus digestes.
  • on se nourrit de céréales (quinoa, boulghour, riz…), de pommes de terre et de légumineuse, très nutritives.
  • 1 à 2 verres de vin rouge par jour pour la présence du resvératrol (même si l’efficacité santé est encore discutée en fonction des études).

ET SURTOUT:

  • On ne consomme aucun produit manufacturé ! Aucun produit contenant des additifs alimentaires, des sels cachés, des sucres cachés ou des graisses de mauvaise qualité.

 

Bref, le seul « régime » bon pour la santé, c’est le non-régime ! Simplement une hygiène de vie. Si vous adoptez les règles citées dans cet article au quotidien, durant toute votre vie (en l’absence de pathologie particulière), vous ne prendrez pas de poids excessif. Même en vous autorisant une entorse de temps en temps, sans culpabiliser, en savourant l’objet du délit car il sera rare… mais pas interdit !

 

ET VOUS ?

Dites moi dans les commentaires ci-dessous si vous avez déjà fait des régimes ?

Comment se sont-ils passé, avez-vous gardé les bénéfices ou repris vos kilos ?

4 Comments

  • PERROT Gene et Gégé

    Reply Reply 8 novembre 2015

    oui, diminuer le sucre sous toutes ses formes (surtout après 15h), diminuer le nombre de calories ingurgitées par jour (pas au dessus de 1800 car sédentaire), éviter les plats préparés bien gras, augmenter les légumes et fruits…..donc pas vraiment un régime mais plutôt un « mode de vie »….les kilos ne sont pas revenus…..

  • elouan

    Reply Reply 2 juillet 2016

    très bon article. Tous les soi disant « régimes miracle » ne sont que des arnaques .
    le seul secret réside en une alimentation équilibré et de l’exercice physique.
    Personnellement , j’avais pris 15Kg après avoir arrêté de fumer .
    J’ai pris une alimentation saine et équilibrée ainsi que le vélo et les longues marches en forêt ou dans la nature et les 15Kg sont vite repartis. Ca vaut largement tous ces pseudos-régime$$$

  • Grinchou

    Reply Reply 2 août 2016

    On ne le redira jamais assez!! Les régimes c’est une religion pour les gens qui croient qu’on peut devenir svelte sans jamais changer son style de vie foireux…

    Moi j’ai commencé à prendre doucement des kilos au début de ma vie active, quand j’ai eu une voiture! Finie la marche…
    Et puis pendant qques années une succession de régime, mais attention dieu merci, jamais drastique, juste de quoi perdre 2/3 kilos… JE suis bonne vivante et je n’ai jamais pu me restreindre… Mais il est vrai qu’à chaque fois j’ai repris mes 500g ou 1 kilo de plus!
    Après 3 grossesses d’affilées, je me suis retrouvée avec 18 kilos de plus que mon poids de forme…
    Mon entourage n’arrêtait pas les commentaires insidieux sur mon physique (mon mari jamais par contre, merci!) et forcément je me trouvais pas canon canon (en plus de me sentir lourde!)
    J’ai toujours sur que je serais incapable de faire un régime style Dukon, déjà parce que je n’ai pas la volonté, et je trouve ça d’une évidente stupidité.
    A la base je mange sainement, je suis juste très portée sur le fromage et le chocolat.
    J’ai continué à manger pareil, mais en réduisant un peu les quantités des choses cochonnes, j’ai fait 1 à 2h de gym par semaine, plus quelques gros travaux dans la maison, au final: – 12 kilos en 1 an, et ce, sans aucune restriction!
    C’est sur faut être patient, mais le résultat est là, depuis un an je mange ce que je veux et mon poids est stable. Je referais surement qques efforts pour les 5 derniers kilos ;o)
    La seule raison de la réussite: une nourriture équilibrée, cuisinée maison, pas trop d’alcool (1 verre de temps en temps vous empêche de maigrir), et bouger bouger (pas la peine de faire 1h de jogging par jour!)

    J’ai vu plusieurs personne de mon entourage se lancer dans un Dukon, perdre 15 kilos en temps record, et en reprendre 20/25 en temps record aussi… Forcément ils n’avaient strictement rien changé à leurs habitudes!
    Hé bah çe n’empêche pas des personnes de leur entourage de vouloir se lancer la dedans!!! Les gens sont dingues !!!

    • Jean-Philippe

      Reply Reply 2 août 2016

      Hello Grinchou,
      je suis rassuré de voir que certaines personnes ont compris comment les choses fonctionnent. Si vous pensez que cet article peut être utile à certaines personnes de votre entourage, abusées par un régime, n’hésitez pas à partager le lien de cet article avec celles-ci !
      Merci de votre témoignage et bon courage pour vos 5 derniers kilos… 😉

Leave A Response

* Denotes Required Field