Palpitations cardiaques : quelles solutions naturelles ?

Palpitations cardiaques

 

Les palpitations cardiaques sont dues à l’accélération des pulsations cardiaques, régulées par le système nerveux autonome. C’est lui qui déclenche les accélérations, ou les décélérations… sous l’influence de facteurs externes. Un tempérament anxieux, un stress quotidien, l’absorption d’excitants, ces différents facteurs peuvent entraîner les palpitations.

 

Que faire en cas de palpitations cardiaques ?

La première chose à faire est quand-même de consulter votre médecin pour vérifier que le cœur en lui-même va bien. Si c’est le cas (heureusement c’est le cas le plus fréquent), il va falloir apprendre à se relaxer ! Ahhhhh, on se détend, on respire…

Commencez par repérer et changer les mauvaises habitudes:

  • Diminuez les doses d’excitants : café, alcool, tabac… Le tabac n’est pas nécessaire, un café court après le repas de midi suffit, et un verre de vin au repas de midi suffit aussi.
  • Si le stress vous gagne, diminuez vos exigences de rendement dans vos activités quotidiennes. La santé est ce que vous avez de plus cher, et les dégâts sont irrémédiables pour certains. Donc : ce que vous n’avez pas eu le temps de faire aujourd’hui… attendra jusqu’à demain !
  • Reprenez possession de votre thorax. Les gens qui souffrent de palpitations cardiaques ont souvent l’impression d’être oppressés, à l’étroit dans leur thorax, avec des côtes rigides. Il faut donc réapprendre à respirer. Installez-vous sur le dos, défaites votre ceinture de pantalon, placez vos mains sur les côtes inférieures, de part et d’autre de l’estomac. Puis inspirez le plus lentement possible, gardez l’air en apnée pendant 3 à  5 secondes et expirez lentement en relâchant le souffle. Une dizaine de respiration de ce type seront très bénéfiques !
  • Régulez votre sommeil : repérez l’heure à laquelle vos paupières deviennent lourdes, et où les bâillements  se manifestent. Et on traîne pas, on va se coucher… On recharge les accus pour résister au stress du lendemain!
  • Intégrez la méditation à vos habitudes quotidiennes. Vous pouvez pratiquer la méditation dans un décorum particulier (encens, musique, fontaine…) si les différents éléments ont une signification précise pour vous, ou si ils vous sont agréables. Mais la méditation est juste un travail de l’esprit,qui ne nécessite aucune mise en scène particulière, et qui est don accessible à chacun.

Il s’agit, pour la méthode qui nous intéressera ici, de ne pas s’accrocher à la multitude de pensées qui traversent notre esprit, mais au contraire de les laisser passer pour recentrer notre esprit sur les priorités du moment. Une meilleure concentration permettra de diminuer les stress… et les palpitations cardiaques !

De très bons livres existent sur le sujet, par exemple : « L’art de la méditation«  de Matthieu RICARD aux éditions Pocket, ou encore « Méditer jour après jour: 25 leçons pour vivre en pleine conscience«  de Christophe ANDRÉ aux éditions L’Iconoclaste, avec un CD mp3 pour vous guider lorsque vous débuter. Essayez la méditation, vous l’adopterez !

Ces deux auteurs sont différents mais complémentaires :

Matthieu Ricard est un scientifique de formation, entrée dans une vie monastique et spirituelle lors de son installation au Tibet en tant que moine bouddhiste. Des études scientifiques se sont intéressées au fonctionnement de son cerveau pendant les séances de méditation… Et les résultats sont bluffants, notamment sur la perception de la douleur, fortement réduite.

Christophe André, lui, est psychiatre, donc médecin de formation. Mais il se décrit lui-même comme « un homme à la spiritualité bicéphale. A la fois chrétienne et bouddhiste. » C’est donc tout naturellement qu’il a intégré les techniques de méditation dans les soins qu’ils prodiguent à ses patients.

 

 [magicactionbox id= »1083″]

 

Si ça ne suffit pas :

Pour réguler l’activité cardiaque, votre système nerveux a besoin d’acides gras Ω3, de minéraux ainsi que de vitamine B, entre autres… Si vous n’arrivez pas à juguler vos palpitations cardiaques, il va falloir envisager une supplémentation. Certaines plantes sont antistress, d’autres reminéralisantes : voyons celles qu’il vous faut !

 

Bien choisir les plantes qui vous aideront

1/ L’aubépine :

Cette plante est essentielle pour la régulation nerveuse du cœur. On utilise les fleurs ou les baies. Les fleurs sont hypotensives par vasodilatation (dilatation des vaisseaux). Résultat : elles améliorent l’irrigation du muscle cardiaque dans son ensemble et permettent ainsi d’éviter les spasmes (antispasmodiques). Les baies, elles, seront utiles pour des problèmes digestifs notamment.

Très adaptée aux personnes nerveuses ou anxieuses, l’aubépine permettra d’apaiser l’esprit et d’améliorer la qualité du sommeil… Plus reposé, le stress aura moins d’emprise sur vous et vous éviterez ainsi les palpitations.

Vous pouvez utiliser l’aubépine seule, en infusion. Mettre 1 cuillère à café de fleurs par tasse d’eau bouillante, laisser infuser 10 minutes et boire 3 à 4 tasses par jour.

 

palpitations cardiaques

L’aubépine est la plante de première intention. Droit d’auteur: primeraplanadigital / 123RF Banque d’images;

 

 

2/ La ballote :

Cette plante dont on utilise les sommités fleuries, est antispasmodique et rééquilibre aussi le système nerveux. Très prisée dans les problèmes d’anxiété et d’insomnie, vous l’utiliserez de deux façons.

Faites infuser 30 g par litre d’eau bouillante, pendant 10 minutes. Consommez 2 à 3 tasses par jour. Vous pouvez aussi la faire préparer sous forme de teinture dont vous consommerez 10 à 15 gouttes, 2 ou  3 fois par jour.

 

3/ L’oranger :

Cette plante bien connue a un effet, sédatif, antispasmodique et diminue l’amplitude des contractions cardiaques.

Vous ferez infuser 1 cuillère à soupe de fleurs d’oranger dans une tasse d’eau bouillante (toujours 10 min). Consommez 2 à 3 tasses par jour là aussi. Vous pouvez aussi utiliser les feuilles d’oranger. Faites infuser 20 g de feuilles par litre d’eau bouillante pendant 15 min et buvez 2 à 3 tasses par jour.

 

4/ La valériane :

Cette plante d’une grande efficacité est un classique de la lutte antistress. L’industrie pharmaceutique ne s’y est pas trompée et s’est empressée d’utiliser son principe actif dans des produits prescrits par votre médecin.

Véritable médicament de l’équilibre nerveux, antispasmodique, elle est utilisée dans les problèmes de palpitations cardiaques, tachycardie et insomnies. Vous utiliserez la racine.

Faites tiédir un litre d’eau dans lequel vous faites macérer 100 grammes de racine de valériane pendant 12 heures. Consommez 2 à 3 tasses par jour, entre les repas. Son goût légèrement nauséabond n’est pas vraiment compatible avec l’infusion au moment du repas :mrgreen: .

Vous pouvez faire des cures de 8 à 10 jours entrecoupées de pauses de 2 à 3 semaines, la valériane étant une plante puissante.

 

[magicactionbox id= »1083″]

 

Là, on a paré au plus pressé ! Maintenant, il faut vous reminéraliser plus en profondeur… On va donner à manger à votre système nerveux pour qu’il soit zen et qu’il maîtrise bien les informations qu’il doit transmettre à tous vos organes et muscles. La conséquence directe de ça, c’est une bonne homéostasie!

Homéostasie : gros mot qui signifie que votre corps tout entier garde un bon fonctionnement quelles que soient les circonstances extérieures. Autrement dit, vous restez en bonne santé !

 

5/ La prêle :

Plante sans fleurs ni feuilles, on en utilise les tiges. C’est tout simplement l’une des plantes les plus reminéralisantes par sa teneur en silice, en calcium, en potassium, en magnésium, en manganèse… La prêle est donc une plante fortement recommandée dans les problèmes de tétanie, d’asthénie, d’hypertension, etc… même si son usage le plus fréquent est la reminéralisation osseuse.

La prêle peut être consommée de multiples façons : en jus frais Par exemple (c’est un smoothie peu glamour, mais terriblement efficace!). 3 à 5 cuillère à café par jour suffiront vue sa richesse. Inutile donc d’ingurgiter le verre entier…

Elle peut aussi être consommée en poudre dans des cachets ou des gélules. En teinture-mère, vous en avalerez de 20 à 30 gouttes par jour, en fonction de la sévérité des symptômes.

 

Pas le temps de faire vos infusions ?

Mais soyons honnêtes… Peut-être faites-vous partie des gens si stressés que de vous rendre en magasin diététique pour l’achat des plantes ne vous paraît même pas gérable au niveau planning… 

La préparation elle-même de ces infusions vous paraît une perte de temps et vous vous dites: « C’est bien beau tous ces conseils, mais c’est juste bon pour ceux qui n’ont rien à faire de leurs journées… ». Pas de panique, une solution existe !

Heureusement, certains laboratoires et boutiques proposent des produits adaptés, prêts à l’emploi, sous forme de gélules, comprimées ou liquide. Voici quelques sites où vous trouverez de bons produits pour calmer votre stress et dons vos palpitations cardiaques :

  • Le laboratoire NUTERGIA propose une préparation liquide baptisée Ergycalm à base d’Aubépine, mélisse, ballote et oligo-éléments.

Ces liens vous permettent de commander de chez vous, d’être livré(e) chez vous. Vous n’avez alors plus aucune excuse pour ne pas utiliser la phytothérapie contre vos problèmes de palpitations cardiaques.

 

Pour finir, rappelons qu’en cas de palpitations cardiaques inhabituelles, il convient avant tout de consulter votre médecin pour vérifier la « machinerie ». C’est un minimum… Ensuite, vous avez dans cet article les moyens les plus efficaces d’utiliser la phytothérapie pour parer à vos problèmes de palpitations, probablement liées au stress.
Mais n’oubliez pas une chose : la phytothérapie doit s’imbriquer dans une remise en question de vos habitudes et de votre hygiène de vie. En effet, tous les soins naturels n’ont que l’avantage d’êtres très efficaces, pas celui d’être magiques…

 

ET VOUS ?

DITES-MOI DANS LES COMMENTAIRES CI-DESSOUS SI VOUS AVEZ DÉJÀ EU RECOURS A LA PHYTOTHÉRAPIE POUR VOUS AIDER A GÉRER VOTRE STRESS ET VOS PALPITATIONS ? QUELLES SONT VOS IMPRESSIONS ?

2 Comments

  • moncoach.com

    Reply Reply 1 mars 2016

    Merci pour la découverte. C’est intéressant à essayer.

  • perrot

    Reply Reply 2 mars 2016

    Merci pour cet article, très intéressant et tellement NATUREL !!

Leave A Response

* Denotes Required Field