Quand le mal de dos vient de votre ventre…

Le mal de dos vient du ventre

 

Dans cet article, vous allez allez avoir un exemple du pourquoi vous êtes un tout! En effet, ne connaissez-vous personne à qui on a justifié le mal de dos par: « C’est dans votre tête! »  Pourquoi? Parce qu’il n’y a rien sur les radiographies, pas (encore) d’arthrose, pas d’affaissement discal… Et pourtant, la personne souffre pour de vrai. Il suffit de réfléchir un peu pour trouver une autre raison possible…

 

Savez-vous ce que sont la plupart de vos organes digestifs ? Non ?

Eh bien ce sont des glandes ou des muscles! Ces muscles que l’on qualifie de lisses ne réagissent pas à une demande volontaire. Les muscles lisses  se contractent de manière autonome. Et savez-vous où s’accrochent la plupart de ces muscles ? Sur votre squelette, vos vertèbres, vos côtes et votre bassin. Il suffit de ce petit constat, que tous les étudiants en médecine font au cours de leurs séances de dissection…

Pour illustrer ça, je prendrai deux exemples de douleurs qui viennent du ventre. Deux exemples extrêmement fréquents et pourtant mésestimés.

 

Quand votre estomac se fâche!

Comme vous le savez, lorsque vous avalez vos aliments, ils descendent dans l’œsophage et arrivent à l’estomac. L’estomac est situé derrière les dernières côtes et la pointe du sternum, juste en haut du ventre. Il est suspendu par des ligaments à tout ce qui l’entoure… Notamment, il est en contact avec la colonne vertébrale. Sa petite courbure est accolée à 4 vertèbres, entre la 10ème dorsale et la 1ère lombaire. Allez courage, la théorie est presque finie…

Pour faire son travail, l’estomac répond notamment à des ordres envoyés par la moelle épinière via des nerfs. Et la zone de la moelle épinière qui commande l’estomac, c’est ce que l’on appelle le métamère D6. Pour schématiser, c’est une petite partie de moelle épinière contenue dans la 6ème vertèbre dorsale. Vous suivez?

 

En pratique:

Il est possible que vous alliez voir le médecin généraliste pour… le mal de dos. Vous lui décrivez une douleur entre les omoplates (D6), ou plus bas, juste au début des lombaires (L1). Si vous ne lui parlez pas de vos problèmes gastriques, c’est très problématique. Peut-être en avez-vous l’habitude… ou alors vous ne les sentez pas encore. 

Le médecin vous fait alors passer des radios, et pour vous soulager: anti-inflammatoires, antalgiques. Apéro à tous les repas, c’est la fête! 🙄 

Le radiologue ne trouvera rien ou parlera d’une « dorsarthrose naissante »… Et le médecin vous dira: « ce n’est rien, ce n’est que le début de l’arthrose… Vous verrez, on en a tous! » Et certains penseront donc: « c’est dans sa tête. »

Sauf que non… Ce n’est pas l’arthrose, vous avez un estomac qui souffre ! Et cet estomac, beaucoup plus tendu que normalement, perd sa capacité de bouger. En se figeant, il va verrouiller les vertèbres concernées, dont je vous ai parlé plus haut.

On a alors ce qu’on appelle des fixations mécaniques. Les vertèbres sont en bonne santé, mais ne peuvent plus bouger. Vous avez des blocages, alors que le dos en lui-même va bien…

 

Quoi faire alors ?

La meilleure chose à faire, c’est d’aller consulter votre ostéopathe. Lui peut pratiquer des tests pour savoir comment votre estomac se comporte sur le plan mécanique. Et seulement mécanique, il ne voit pas l’intérieur… Mais c’est déjà beaucoup!

Si il constate un manque de mouvement, il va travailler sur tout l’environnement de l’estomac pour le relâcher. Puis, seulement si besoin, il manipulera les vertèbres D6 ou D10 à L1, celles citées plus haut. Parfois le relâchement de la zone de l’estomac suffira à retrouver une bonne mobilité du dos.

Mais l’estomac est farceur… N’oublions pas qu’il est « suspendu » à l’œsophage. Lorsqu’une personne souffre d’une hernie hiatale, même minime, il se peut que l’œsophage soit irrité par les remontées acides.

Et comme l’œsophage remonte jusqu’à la bouche, vous pouvez avoir des douleurs de cervicales, puis d’épaules, par les mêmes mécanismes. Sans qu’il n’y ait de problèmes propres aux vertèbres cervicales ou aux épaules…

 

Vous comprenez donc que le mal de dos entre les omoplates, ou au niveau des côtes les plus basses, peuvent être dues à un problème de votre estomac ! Et c’est beaucoup plus fréquent que vous ne le croyez…

 

Mais au fait? Pourquoi votre estomac ne va pas bien?

 

 

D’un point de vue émotionnel, l’estomac réagit notamment aux stress de la vie sociale et professionnelle. Ses troubles peuvent se manifester lors des grands changements: entrée dans la vie professionnelle, où on doit se faire sa place… Départ en retraite, qui pour certains d’entre nous est vécu comme une mise à l’écart, un sentiment d’inutilité… D’où à nouveau le besoin de se faire une place pour continuer d’exister!

 

Stress au travail et mal de dos

Ce qui est vécu comme un stress professionnel par exemple est responsable de problèmes d’estomac
(Droit d’auteur: ocusfocus / 123RF Banque d’images)

 

Je passe volontairement le cas où vous consommez whisky et plats pimentés à tous les repas… Là, les maux d’estomac se passent d’explication! 😀 

Quoiqu’il en soit, pensez-vous que le remède à vos problèmes se trouve dans la consommation de médicaments allopathiques contre les douleurs vertébrales et musculaires? NON!

Le traitement doit se passer au niveau de l’estomac. L’ostéopathe doit travailler sur sa mobilité, puis celle des vertèbres. Et si, les symptômes persistent, il faudra sans-doute faire des examens au niveau gastrique. Là aussi, pour les problèmes gastriques les plus courants, quand ils sont pris à temps, il existe des traitements naturels suffisants: aromathérapie, phytothérapie… Il faudra aussi repenser votre alimentation, provisoirement ou définitivement.

 

 

Et votre côlon, comment va-t-il?

C’est le deuxième grand classique dont je vous parlerai…

Beaucoup de personnes consultent leur médecin pour le mal de dos dans la partie basse. Il n’est pas rare aussi qu’elles se plaignent du bassin, au niveau des sacro-iliaques… Ce sont ces articulations situées dans les petites fossettes, juste au-dessus des fesses.

En effet, une douleur ou un blocage des articulations du bassin peut-être due à une cause purement squelettique: une entorse de la cheville ou du genou, une tendinite, une marche d’escalier loupée (un grand classique)…

Mais quand vous vous plaignez de cette zone, votre médecin s’intéresse-t-il à votre côlon? Rarement… Pourtant, que vous soyez constipé (lire l’article) ou que vous ayez un problème de côlon hyper-actif, vos lombaires et votre bassin vont sûrement se manifester.

Le début du côlon est situé dans la partie droite du bassin, la fin dans la partie gauche. Les rapports sont donc étroits. Là encore, le travail de l’ostéopathe sur le côlon devrait grandement améliorer le mal de dos, tout comme les traitements naturels déjà cités: aromathérapie, phytothérapie, gémmothérapie…

 

Sur le plan émotionnel:

Sachez que le côlon est l’organe du besoin d’être protégé et de protéger l’autre. Il peut être perturbé dès qu’il y a un sentiment d’insécurité, au niveau familial par exemple, ou lors du passage des examens (on l’a tous vécu)…

Et comme on sait aussi qu’il contient plus de 100 millions de neurones, il est très sujet à la somatisation. Il faut donc ménager votre côlon, le traiter avec soin.

Ne surchargez pas trop son travail la nuit, c’est plus difficile pour lui. Inutile de rattraper le soir ce que vous n’avez pas eu le temps de manger le midi. Ce n’est pas bon pour votre santé, du tout! Ce dont vous n’avez pas besoin sera stocké sous forme de graisse inutile et vous allez épuiser vos organes. Le soir, un repas léger suffit, avec des aliments peu caloriques. En effet, la quantité de calories que vous allez dépenser en dormant est minime.

 

Chaque fois que votre dos vous fait mal

Je vous encourage donc à vous poser les question suivantes:

  • ma douleur est-elle venue d’un coup, suite à un faux mouvement par exemple?
  • est-ce que mon transit intestinal est le même que d’habitude?
  • est-ce que je supporte toujours bien les aliments épicés ou gras?
  • est-ce que mon estomac est confortable, sans brûlure?
  • est-ce que je peux enfoncer ma main dans mon ventre sans ressentir aucune douleur?
  • est-ce que je suis moralement épanoui ces temps-ci, au niveau familial ou professionnel?

Si la réponse a plusieurs de ces questions est non, vous devrez en parler à votre médecin lors de la consultation. Cela devrait éveiller sa curiosité. Il procédera alors à une palpation abdominale plus attentive.

 

Je pense que vous avez compris à quel point le dos est lié à vos organes digestifs. C’est pareil avec les reins, la vésicule biliaire, le foie, la vessie… Pour les femmes, il ne faut pas négliger la santé des organes gynécologiques et leurs répercussions sur le bassin et la colonne vertébrale.

 

 

 

 

ET VOUS ?

Dites-moi dans les commentaires ci-dessous si vous aviez déjà envisagé des rapports si étroits entre les douleurs de dos et les organes de votre ventre ?

 

6 Comments

  • PERROT Gene et Gégé

    Reply Reply 3 novembre 2015

    Merci beaucoup pour cet article, très intéressant, qui nous explique les relations entre les organes et les vertèbres….on a trop tendance à « séparer » notre corps et on oublie qu’il fait un « ensemble ». encore Merci.

  • Bernard

    Reply Reply 21 janvier 2016

    Bonjour,

    Ce genre de douleur atypique pose souvent un problème de diagnostique, surtout quand il n’y a pas de symptomatologie digestif accompagnant ce mal de dos.

    Il faut donc savoir qu’une douleur dans une partie du corps ne veut pas dire que c’est cette partie même du corps qui souffre.

    Merci pour cet article qui met l’accent sur un point important.

    • Jean-Philippe

      Reply Reply 21 janvier 2016

      Bonjour Bernard,
      Effectivement, sur une douleur chronique, le problème n’est même presque jamais dans la zone douloureuse !!! Le jour où j’ai compris ça, c’était une dame qui venait me voir pour une douleur de l’épaule gauche (elle était droitière… cherchez l’erreur!).
      Sa douleur venait de la région de l’utérus qui avait subi trois césariennes. Une fois l’utérus plus mobile, la douleur de l’épaule a disparu.

  • Monique Peyroche

    Reply Reply 29 septembre 2016

    Merci tres interessant, j’ai apris beaucoup de chose
    Je pense que ceci va m’aider à resoudre mes douleurs
    Pour lesquelles j’ai pas de réponse comme vous préciser
    Rien sur les radios mais moi j’ai mal encore merci

  • Lemoine Roger

    Reply Reply 4 août 2017

    Franchement un très bon article .Très intéressant surtout lorsque l’on se sent concerné. Bien à vous.

Leave A Response

* Denotes Required Field